Palais Ca’ Rezzonico



Dans le quartier des Dorsoduro à Venise, vous pourrez admirer la Ca’Rezzonico, l’un des plus beaux palais rectangulaire baroque vénitien ! Sa somptueuse façade aux nombreuses colonnes austères surplombe le Grand Canal de la cité des doges. L’édifice remarquable plonge ses sublimes colonnes dans les « abîmes » de la belle Romantique, ce qui donne une impression de flottaison tout à fait singulière.

L’histoire du palais

A l’emplacement de la Ca’Rezzonico se trouvait auparavant deux maisons qui appartenaient à la famille Bon, l’une des grandes famille praticienne de Venise. En 1649, le chef de famille décide de donner une toute autre destinée aux deux maisons en phase de devenir l’un des plus beaux palais de Venezia.

JPEG - 27.3 ko
La façade de la Ca’ Rezzonico

Les travaux sont alors confiés à l’un des plus célèbres architectes de Venise, Baldassare Longhena. Ce dernier était considéré comme l’investigateur numéro 1 de la Venise baroque, un nouveau style architectural qui succédera au style gothique également très présent dans la ville. Longhena est également connu pour la conception des plans du palais Ca’ Pesaro ainsi que de la sublime Basilique Santa Maria della Salute.

Malheureusement, ni l’architecte, ni le chef de la famille Bon ne verront l’achèvement du palazzo... En 1682, Longhena décède et les difficultés financières émergent dans la famille Bon qui est alors contrainte de stopper les travaux et de vendre leur précieux bijou à la famille Rezzonico. Le palais reste ainsi... inachevé, lui dont l’avenir prometteur se retrouve voilé et caché.

Quelques années plus tard la famille Rezzonico décide de poursuivre les travaux et de redonner le souffle de la vie à l’édifice inachevé. L’architecte Massari est engagé pour finaliser les travaux du monument en phase de devenir le futur symbole de l’ascension sociale de la famille Rezzonico à Venise. La décoration du palazzo est confiée à de très grands artistes : Crosato, Visconti.... Le palais est érigé en 1756, soit plus d’un siècle après le commencement des premiers travaux ! Massari semble avoir respecté les plans originaux de Longhena mais a toutefois ajouté quelques caractéristiques architecturales qui lui sont propres et qui reflètent parfaitement l’évolution de l’architecture en 100 ans.

Divers propriétaires se succèdent jusqu’à ce que le conseil municipal de Venise décide de racheter le bijou architectural sur le point de devenir le palazzo le plus vivant de la ville : un musée sublime, plus somptueusement meublé que jamais et abritant de nombreux trésors artistiques.

L’extérieur de la Ca’ Rezzonico

A bord d’un fameux vaporetto, vous pouvez aisément admirer la façade à trois étages en marbre ornée de colonnes austères. La Ca’Rezzonico a les pieds dans l’eau stagnante de la lagune depuis des siècles maintenant. Et quelle histoire ! Le rez-de-chaussée rustique semble plus austère, plus sombre et contient un portique central. L’étage au-dessus est garni de sept fenêtres cintrées toutes séparées par de magnifiques colonnes. Le deuxième étage du palais ressemble fortement au premier à la différence des fenêtres ovales basses. Les décorations de la façade sont riches et reflètent à la perfection le style architectural baroque de l’époque : masques, statues, balustrades, colonnes...

L’intérieur du palais

JPEG - 32.2 ko
La salle de bal du palais

Deux années après l’achèvement du palais, des décorations sont ajoutées par de grands artistes (Jacopo Guarana, Gaspare Diziani et Giambattista Tiepolo) afin de parfaire le bijou tout de marbre vêtu ! Ces fresques ornent à merveille les murs et les plafonds du musée et aujourd’hui, elles figurent parmi les mieux conservées de la Sérénissime !

Le rez-de-chaussée typique aux autres palais vénitiens est vaste et donne accès au Grand Canal de Venise.

Le premier et le deuxième étages servaient d’habitation aux familles précédentes. L’escalier d’honneur est majestueux et semble sorti des plus beaux contes de fées. L’étage noble qui correspond au premier étage était surtout consacré aux réceptions et à l’accueil des personnes. Les touristes pourront y admirer la salle de bal créée par Massari et qui a été construite sur la hauteur de deux étages ! Les murs de cette pièce sont des chef-d’œuvres visuels intéressants puisqu’ils ont été décorés en trompe-l’oeil par Pietro Visconti. La fresque représente Apollon et son char ainsi que les quatre continents d’Europe. Le sentiment conféré par toutes ces décorations donnent une impression de grandeur et d’immensité de la salle... Elle est imposante.

JPEG - 33.5 ko
Le char d’Apollon - Plafond en trompe l’oeil - Tiepelo

Sur la photo ci-contre, vous pouvez admirer un plafond en trompe-l’oeil. Cette magnifique fresque nuptiale a été spécialement réalisée en l’honneur du mariage de Ludovico Rezzonico (procureur de la Basilique Saint Marc) en 1758 par l’illustre peintre Tiepolo. Le thème de l’amour et du romantisme est d’ailleurs présent dans d’autres pièces du palais célébrant ainsi la victoire du mariage heureux !

Le musée est riche en tous points de vue et regorge de trésors : mobilier d’époque, peintures, fresques magnifiques, lustres et nombreuses tapisseries...

Au 2ème étage de l’édifice, les fresques du peintre Tiepolo subliment à merveille la décoration riche du palais Ca’Rezzonico. La visite du monument fera le bonheur des amateurs d’art qui pourront admirer des fresques qui abordent différents thèmes : des scènes de la vie quotidienne, des allégories, des polichinelles... Mais pas que... Le palais abrite également de nombreuses toiles du peintre Pietro Longhi à qui l’on doit des illustrations splendides relatant la vie de Venise et de ses vénitiens durant le XVIIIème siècle.

Au centre du somptueux palazzo se trouve une petite cour dans laquelle il fait bon vivre de se promener. Là encore, vos yeux éblouis vont se délecter des plus belles perles visuelles : jolies sculptures et petite fontaine.

L’ancien palais devient musée

Le musée Ca’Rezzonico est l’un des plus beaux de Venise. En entrant dans le monument, vous pénétrez dans la demeure de la famille Rezzonico telle qu’ils l’ont laissée ! Le palais d’antan n’a rien perdu de sa richesse et de sa grandeur. Son architecture va de paire avec les nombreux trésors qu’il abrite. Le palazzo/musée est une prouesse d’harmonisation puisqu’il offre un contenu riche et varié : une collection de meubles anciens, une collection de verre de Venise, de nombreux tableaux d’artistes tels que Pietro Longhi, Francesco Guardi et Giandomenico Tiepelo, une salle du trône, un salon de style chinois ainsi que de nombreuses autres salles récupérées dans d’autres palais vénitiens... et ce contenu vient harmoniser et parfaire l’ensemble visuel que peuvent admirer les touristes à bord des fameux vaporetti de Venise.