Pont du Rialto à Venise



Que serait Venise sans ses ponts ? L’illustre pont du Rialto est l’un des monuments les plus visités de la ville ! Il est incontestablement considéré comme l’un des symboles forts au coeur de la Sérénissime. Aux côtés du somptueux Palais des Doges et de la sublime Basilique Saint Marc, le Pont du Rialto trône fièrement parmi les prouesses architecturales de la cité des Doges.

L’histoire du Pont du Rialto

Le Grand Canal de Venise est traversé par quatre ponts :
- le pont de l’académie (ponte dell’Accadémia)
- le pont des Déchaussés (ponte degli Scalzi)
- le pont de la Constitution (ponte della Costituzione)
- le pont du Rialto (ponte di Rialto)

JPEG - 63.4 ko
Le pont du Rialto dominant le Grand Canal

Mais l’emblème indéniable de Venise reste le Rialto qui est le plus ancien et le plus célèbre des quatre ponts qui enjambent le Grand Canal de la ville. Sa forme surprenante en accent circonflexe ne laisse aucun touriste indifférent. Son histoire saisissante a marqué les esprits des habitants de la ville pour qui le Rialto constitue l’un des plus beaux liens physiques surplombant et traversant le Grand Canal.

Remontons si vous le voulez bien quelques siècles en arrière... A l’origine, le quartier du Rialto est l’une des premières îles habitées de la Lagune. Il devient très rapidement un véritable centre économique et commercial au coeur de la Sérénissime. Cependant, le centre politique de Venise constitué par le quartier Saint Marc se trouve de l’autre côté du Grand Canal ! La nécessité de relier les deux quartiers devient alors évidente dans l’intérêt du bon développement économique de la ville. La solution ? Construire un pont qui permettrait de relier le quartier du Rialto à celui de Saint Marc. La chose est évidente, mais sa construction demeure toutefois très laborieuse...

Le Rialto en bois

Au XIIème siècle, un premier pont constitué d’un assemblage de bateaux amarrés les uns aux autres est "construit". Cependant, cette solution de facilité répondant aux besoins immédiats ne peut durer éternellement !

JPEG - 34.7 ko
Le pont du Rialto en bois

Il est alors décidé de construire un véritable pont en bois. A cette époque, la plupart des ponts étaient construits en bois car ce matériau permettait une construction rapide aux coûts très peu élevés. Notons tout de même que tous les monuments et autres structures à Venise reposent sur des fondations constituées de pieux de bois légers et facilement maniables lors de la construction des édifices. Plus la construction est lourde et imposante, plus il faudra de pieux de bois pour soutenir la structure colossale du futur monument ! A titre informatif, sachez qu’il a fallu planter environ 1 million de pieux de bois dans la vase de la lagune pour soutenir un édifice tel que la Basilique Santa Maria della Salute.

Il semblerait que ce premier pont en bois était doté d’un pont-levis situé au centre de la structure.

L’architecte devait également prendre en compte un autre paramètre au moment de la construction du Pont du Rialto. Sa hauteur devait permettre le passage des plus gros bateaux tel que le navire des Doges de Venise qui traversaient le long du Grand Canal lors des processions solennelles.

JPEG - 44.8 ko
Le pourrissement de pilotis

Mais au fil du temps, sous le poids du passage de la foule incessante qui emprunte le seule et unique pont qui enjambe le Grand Canal de Venise, le Rialto se dégrade... Le pont est alors fermé et les commerçants qui possèdent des boutiques doivent quitter les lieux. A partir de 1400, des rénovations s’entament pour remettre à neuf le pont de bois. Plusieurs années après, les restaurations s’avèrent peu concluantes, il est alors décidé de reconstruire le pont en totalité.

Depuis sa construction, le pont du Rialto a toujours occupé une place spéciale dans le coeur des vénitiens. Véritable lieu de fête et de prestige, le pont possède une réelle valeur fonctionnelle concernant les festivités ! Les habitants de Venise ont toujours aimé participer à la vie de leur cité protégée en admirant le passage des bateaux et autres cortèges sur le Grand Canal ! Mais en 1444, le pont de Rialto subit un nouvel incident, une partie s’effondre sous le poids colossal de la masse de personnes agglutinées sur l’édifice pour admirer le passage de la procession nuptiale en gondole de la marquise de Ferrare. En 1458, une nouvelle reconstruction débute alors, on compte pas moins de 20 boutiques différentes sur le pont du Rialto. Jusqu’en 1499, le célèbre pont menace à nouveau de s’effondrer malgré les perpétuelles restaurations engagées au cours des années. Le passage incessant des nombreux habitants qui traversent l’unique pont du Grand Canal ainsi les vas et viens ininterrompus des bateaux contribuent au pourrissement des piliers qui soutiennent la structure colossale.

Un nouveau pont en pierre !

JPEG - 30.8 ko
Le pont du Rialto à Venise

En solution à ces dégradations qui durent et perdurent au fil des ans, les dirigeants de la Cité des Doges commencent à réfléchir sur la construction d’un nouveau pont en pierre. Cependant, l’idée n’est pas unanime. Un important incendie fait rage en 1513 décimant une grande partie du quartier du Rialto. Mais en raison de l’empressement général, le pont de bois est à nouveau restauré jusqu’à l’incident de 1524 : la rampe du Rialto s’écroule ! Là encore, le pont est rafistolé mais ça ne peut plus durer.

Après de multiples délibérations, le Sénat décide de reconstruire un tout nouveau pont en pierre. Malheureusement, le projet est à nouveau obstrué en raison de paramètres imprévus qui vont bloquer la construction en pierre du nouveau pont :
- le manque de ressources financières
- l’enchaînement des épidémies
- les incendies au Palais des Doges
- les délibérations quant à l’architecture du nouveau pont : les discussions concernant le nombre d’arches mettent la plupart des architectes en désaccord.
- choisir le bon projet parmi les nombreuses propositions de grands architectes tels que Palladio, Sansovino et Michel-Ange.

JPEG - 45 ko
Vue aérienne du Rialto

Plusieurs années après, en 1588, le miracle que les vénitiens n’attendaient plus se produit : l’architecte Antonio da Ponte est désigné pour réaliser le projet du nouveau Pont de pierre. Il ne possédera qu’une seule arche ! Da Ponte est également connu pour ses travaux sur l’illustre Pont des soupirs.

Cependant, les contraintes qu’imposent cette faramineuse construction sont réelles et bien nombreuses. Les rives sont marécageuses et il s’avère nécessaire de construire le Rialto sur des fondations solides : 6000 piliers sont alors enfoncés de chaque côté du pont pour soutenir son poids colossal. Il faut également que le pont soit assez haut pour permettre le passage des bateaux lors des célèbres processions. De plus, le Sénat a imposé à l’architecte en charge du projet trois impératifs non discutables : Da Ponte doit être en mesure de concilier la fonctionnalité, la beauté et la solidité de l’édifice ! Pari difficile et très courageux pour l’architecte qui s’est évertué à respecter ces trois conditions de construction.

Trois années après le commencement des travaux, le pont du Rialto long de 48 mètres et large de 22 mètres est né !

Inauguré en 1592, le Rialto est une véritable prouesse architecturale dont l’arche peut laisser passer une galère. Le pari est gagné pour l’architecte dont la technique et l’ingéniosité sont désormais connues de tous. Le pont de bois qui s’écroula à maintes reprises et devenu l’une des plus belles perles de Venise. La construction du Rialto constituait un réel défi auquel il fallait faire face ! Ses multiples contraintes de construction étaient également un gros désavantage que l’architecte a su transformer en avantage. Aujourd’hui, nous possédons le recul adéquat pour affirmer qu’Antonio da Ponte a parfaitement intégré ces trois critères essentiels dans la construction du Rialto. Le poids colossal de l’édifice qui abrite deux rangées composées de 24 boutiques et de trois voies de passages pour les piétons est soutenu par un ensemble 12 000 pilotis ! L’arche est située à 7,5 mètres au-dessus de l’eau et répond donc aux exigences de hauteur. Le coût faramineux du pont obligea tout de même la ville à instaurer un péage. Mais désormais, on peut l’affirmer, le Pont du Rialto en valait la peine. Sa fonctionnalité évidente va de paire avec la beauté et l’élégance qu’il suggère. Voilà quatre siècles qu’il trône fièrement sur les eaux vertes du Grand Canal. Et grâce à lui, les vénitiens peuvent se rassembler sur le monument durant les festivités afin de pouvoir contempler les cortèges de bateaux qui défilent entre les rives de la Sérénissime. Le Pont est le plus beau lien qui relie le quartier du Rialto à celui de Saint Marc. L’enjeu politique qu’il constituait est devenu atout majeur au coeur de la Cité des Doges.

Les décorations du Pont du Rialto viennent harmoniser un ensemble architectural de grande beauté : les symboles principaux de la ville sont représentés, il s’agit de Théodore et Marc qui resteront à toujours les protecteurs d’une grande Cité historique.